A LA UneSociété

Goma: La Lucha réfute les allégations des FARDC contre sa section de Nyamilima.

En réaction au communiqué de presse rendu public ce lundi 04 mai 2020 par le secteur operationel Sukola ll Nord-Kivu accusant ses militants de la section Nyamilima en territoire de Rutshuru d’être en connivence avec la milice Maï-Maï AFRC, le mouvement Lutte pour le changement Lucha RDC, vient à travers son communique de presse de ce Mardi 05 mai 2020 de nier categoriquement ces accusations de l’armée à son égard.

A travers ce communiqué, ce mouvement citoyen réfute toutes ces accusation lui proférées par le secteur opérationnel Sukola ll Nord-Kivu et clame le caractère non violant de sa lutte qui selon lui se fait dans le respect des lois de la République.

Ce mouvement rappelle que malgré les multiples répressions dont il a été victime de la part du gouvernement et des services de sécurités cela ne lui a jamais empêché d’élever la non violence comme principe sacrée sa lutte.

Il demande cependant à travers cette même correspondance la suspension du colonel Zaïre qu’il point du doit comme entant commanditaire des nombreux cas de violations des droits de l’homme et qui selon lui induit délibérément son hiérarchie en erreur en fabriquant ces accusants qu’il qualifie de mensongères, irresponsables et dangereuses.

Malgré ces accusations qu’elle considère comme étant ses intimidations, la Lucha indique que son engagement non violente ne sera nullement affecté.

Pour rappel, c’est a travers un communiqué de presse que le secteur operationel Sukola ll Nord-Kivu a accusé ce lundi le mouvement citoyen Lutte pour le changement Lucha section Nyamilma d’avoir abandonné sa lutte citoyenne et s’être mué en un groupe armé qui mènerait désormais des opérations ensemble avec les résidus de la milice Maï-Maï AFRC contre les Forces armées de la République démocratique du Congo et dont les dernieres attaque en dates du 20 Janvier et 02 mai derrièrs et ont occasionnées la Mort de deux militaires ainsi que la perte de 2 armes AK47.
Elie TSONGO

afficher plus

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer