A LA UneSociété

Quatre autres nouveaux noms ajoutés sur la liste des sanctions “Le Comité des sanctions concernant la République démocratique du Congo”

Le 1 février 2018, le Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 1533 (2004) concernant la République démocratique du Congo a ajouté les personnes ci-après à la Liste des personnes et entités visées par les mesures réaffirmées au paragraphe 2 de la résolution 2360 (2017):

MUHINDO AKILI MUNDOS Général des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), commandant de la 31e brigade b) Général de brigade des FARDC,

GUIDON SHAMIRAY MWISSA, un ancien commandant des Forces Armées de la République Démocratique du Congo qui en tant qu’officier S3 de bataillon. Blessé en 2007, a rejoint les Maï-Maï Simba, alors sous la direction du commandant « Mando ». En 2008, il a participé à la formation de Nduma défense du Congo (NDC), devenant le commandant en second chargé de la brigade Aigle Lemabé.

LUCIEN NZAMBAMWITA un sujet Rwandais ayant prit part a plusieurs mouvement insurrectionnels en République Démocratique du congo.

GÉDÉON KYUNGU qui en 2003 rejoint le mouvement Maï Maï. En 2006, il a pris contact avec les forces de maintien de la paix de l’ONU afin d’être intégré au programme de désarmement, de démobilisation et de réintégration (DDR). En 2011, il s’est échappé de prison avant de se rendre en octobre 2016.

le Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 1533 (2004) concernant la République démocratique du Congo reproche à ces derniers représentent une menace pour la paix, la stabilité et la sécurité de la République démocratique du Congo.

afficher plus

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer