A LA UnePolitique

Sud-Kivu: Une affaire pouvant coûter à Claude Nyamugabo son fauteuil et etanticiper son départ

Six mois déjà au pourvoir, aucune dette antérieure payé, aucune route ou édifices inaugurées sur fonds propre de la province. Il n’ya que des lancements sur des lancements des travaux, pour jeter du poudre aux yeux des Bukaviens.

Ce mercredi matin le cabinet du Gouverneur à été assiégé par des milliers des manifestants qui réclament les arriérés des salaires et les indemnités de sortie. Sur leurs calicots ont pouvait lire: «NYAMUGABO ESCROC, LA PROVINCE INFILTREE, TUPE PESA ZETU, NON À LA DEMAGOGIE DE NYAMUGABO…» Après le Gouvernorat, c’est l’hémicycle de l’Assemblée provinciale qui a été envahi à son tout, ce qui a obligé au président Kadudu de suspendre la plénière en cascade pour accompagner les manifestants jusqu’au cabinet du gouverneur où ils ont été reçu par le numéro 1 de la province.

Tellement que la pression était grande, le gouv était obligé de renforcer sa sécurité par des militaires, des mitrailleuses, des lances roquettes, des lacrymogènes…

Les policiers ont tenté de bousculer les manifestants mais en vain. Pour calmer la tension des manifestants le gouverneur a encore promis pour la unième fois de payer les dettes antérieures des agents.

Les manifestants promettent  à leur tour de venir prochainement avec femmes, enfants et leurs dépendant pour pour revendiquer leurs arriérés si le gouv. ne tient pas à sa parole.

Article de Infokivu

afficher plus

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer